SQL Azure comparé à SQL Server : Quelle est la différence ? Plus un guide sur la surveillance des performances des bases de données sur site ou dans le Cloud

Rédigé Staff Contributor on novembre 20, 2020

Le Cloud computing fait désormais partie intégrante des infrastructures informatiques commerciales et Microsoft SQL Azure est l’un des précurseurs en matière de prestation de services informatiques dans le Cloud. Azure vous permet de générer, tester, déployer et gérer des applications dans votre environnement informatique pour optimiser la prestation des services, grâce à une gestion globale des services, des applications et des bases de données.

Même si le service SQL Azure est très utile et regorge de fonctionnalités, vous devez néanmoins en assurer la gestion et l’optimiser comme il convient pour exploiter tous ses avantages. En utilisant un outil de surveillance des bases de données comme SolarWinds® Database Performance Analyzer (DPA) ou SolarWinds Server & Application Monitor (SAM), vous pouvez être certain que les performances de votre base de données SQL Azure sont optimales.

 

guide-to-on-prem-or-cloud-database-monitoring-1024x536_fr-fr

Qu’est-ce que SQL Azure et en quoi est-il différent de SQL Server ?

La base de données Microsoft SQL Azure est une base de données relationnelle qui peut être utilisée comme un service. Elle est proposée comme une plate-forme informatique Cloud et présente de nombreuses similarités avec SQL Server, qui est en fait la version sur site de SQL Azure. Tout comme les autres services Cloud, vous payez pour les services SQL Azure que vous utilisez. Vous pouvez choisir un des deux modèles de tarification disponibles, selon votre priorité : flexibilité ou fiabilité.

SQL Azure peut héberger les bases de données de divers clients qui utilisent le service. Avec SQL Server, la base de données ne contient que des instances de la configuration sur site. SQL Server utilise également votre réseau local et le protocole Tabular Data Stream au lieu de HTTP ou TCP/IP pour permettre à vos applications de communiquer avec le serveur, ce qui représente une autre différence de taille. En revanche, SQL Azure n’utilise que le protocole TCP/IP pour communiquer avec la passerelle Azure via l’Internet.

Puisque SQL Azure est un sous-ensemble de SQL Server, Azure ne propose pas toutes les fonctionnalités de SQL Server. On compte, par exemple, les services Master Data Service, l’audit des données, l’API Data Quality Services, les captures instantanées de bases de données, un Explorateur SQL Server, les procédures stockées étendues, PolyBase, la gestion basée sur des politiques et la recherche sémantique. Cela ne signifie pas que SQL Azure est moins performant, mais tout simplement qu’il est utilisé à d’autres fins.

Par exemple, même si SQL Server propose plus de fonctionnalités, il est également bien plus difficile à configurer et à gérer que SQL Azure. SQL Server garantit une haute disponibilité, assure la continuité de l’activité avec des sauvegardes automatiques et est évolutif pour les entreprises plus importantes ou en pleine croissance.

Que vous utilisiez SQL Azure ou SQL Server, vous devez surveiller régulièrement les performances des bases de données. En effet, il est essentiel de surveiller les bases de données pour en assurer le fonctionnement prévu et permettre à votre entreprise de fournir des services à vos clients en garantissant un temps d’activité optimal. Si votre base de données n’est pas opérationnelle, sur site ou dans le Cloud, les performances de vos applications, de votre réseau et de vos services seront sérieusement diminuées.

Guide sur la surveillance des performances des bases de données

Vous devez surveiller plusieurs facteurs clés dans vos bases de données et surtout pour garantir les performances des bases de données SQL Azure.

  1. Temps d’activité et utilisation. Vous devez d’abord vérifier que vos bases de données sont toujours en ligne. Procédez aux vérifications en dehors et pendant les heures de bureau, par exemple toutes les heures. Ce test est l’un des plus importants pour vos bases de données. Si vous ne vérifiez pas régulièrement que vos bases de données sont en ligne, des pannes risquent de se produire sans que vous le sachiez. Un outil performant de surveillance des bases de données vous préviendra en cas de panne.
    Lorsque vous êtes certain que tous les composants sont en ligne, vous devez également vérifier l’utilisation des ressources. Il s’agit du processeur, de la mémoire, du disque et du réseau dont vous devez régulièrement vérifier le fonctionnement pour vous assurer qu’aucun problème n’affecte les utilisateurs finaux.
  2. Débit. Le « débit » se rapporte habituellement à l’activité de la base de données. Il peut s’agir des transactions effectuées par seconde, des connexions par seconde ou de mesures diverses liées aux requêtes et à la latence. Tout écart important par rapport au débit de référence peut révéler un problème et c’est pourquoi vous devez le surveiller constamment. Si vous effectuez des prélèvements de référence pendant quelques semaines ou mois, vous pourrez identifier des valeurs de débit normales et définir facilement des seuils d’alerte.
  3. Requêtes coûteuses. Même si tous les composants sont en ligne et que les ressources et la consommation sont normales, il arrive parfois que les performances des bases de données soient insuffisantes. Cela peut-être dû à des processus inefficaces, à des problèmes liés aux index ou aux statistiques et à des bases de données à la conception douteuse. Ces problèmes sont bien plus difficiles à résoudre. Commencez par identifier les requêtes dont l’exécution prend trop de temps, également appelées des requêtes « coûteuses ». Vous identifierez ainsi plus facilement le problème.
  4. Changements apportés à la base de données. Vous devez surveiller les changements apportés à la base de données et à toute application qui en dépend. Une nouvelle application peut perturber l’exécution d’une base de données, surtout si elle présente un bug qui risque d’affecter les tables, les fonctions ou les vues de la base de données. Si une nouvelle application est installée ou une nouvelle source de données ajoutée, vérifiez que la base de données fonctionne comme auparavant. Vous pouvez surveiller les valeurs de référence du débit avant et après le changement pour veiller au maintien du niveau de performance.
  5. Journaux. Pour terminer, vous devez vérifier vos journaux. Les journaux identifient les requêtes de bases de données en cours d’exécution et le temps qu’il leur faut pour aboutir. Ils peuvent également signaler toute tendance ou événement inhabituels. Examinez plusieurs types de journaux, y compris les journaux générés par le système, les journaux des requêtes lentes, les journaux des tâches planifiées, les journaux de sauvegarde et les journaux de maintenance de routine.

Meilleurs outils de surveillance des bases de données SQL Azure

Lorsque vous surveillez la base de données SQL Azure, vous devez impérativement utiliser un outil adapté à votre activité. Si vous travaillez dans une grande entreprise ou un environnement professionnel, choisissez un outil professionnel qui propose du support et une documentation appropriés. Voici les outils que je conseille en priorité pour garantir les performances optimales de SQL Azure.

  1. SolarWinds Database Performance Analyzer

dpa-hybrid-database-compute-monitoring

Mon outil préféré de surveillance de la base de données SQL Azure est SolarWinds Database Performance Analyzer. C’est celui que je conseille pour plusieurs raisons, mais surtout parce que DPA propose des utilitaires spécialisés dans la gestion des bases de données Azure. SolarWinds DPA est principalement utilisé pour :

  • identifier toute anomalie dans vos bases de données Azure ;
  • dépanner et analyser les causes premières des problèmes ;
  • optimiser les bases de données pour optimiser leurs performances.

En surveillant vos bases de données 24/7, DPA peut facilement identifier les pics dans les indicateurs surveillés. Vous pouvez donc définir des alertes qui vous le signalent dès que cela se produit. En outre, vous pouvez corréler les indicateurs sur les ressources pour identifier plus facilement les problèmes et en déterminer l’origine. Pour ce qui est de l’optimisation, vous pouvez identifier les requêtes plus coûteuses qu’elles ne devraient l’être et ainsi modifier les configurations ou corriger les problèmes de réglage ou d’indexation.

Outre ces outils spécifiques à Azure, DPA propose de nombreuses fonctionnalités de surveillance et d’optimisation des performances, et il est compatible avec les configurations sur site et dans le Cloud. DPA offre une version d’essai gratuite de 14 jours.

  1. SolarWinds Server & Application Monitor

sam-azure-paas-saas

Voici une autre solution performante de SolarWinds. SAM est un outil polyvalent qui examine vos serveurs pour évaluer leurs performances, ainsi que la planification de la capacité, mais qui peut également assurer le suivi des dépendances et des performances des applications. Il surveille aussi toutes les solutions d’infrastructures Azure et Amazon Web Services en tant que service (IaaS), de plates-formes en tant que service (PaaS) et de logiciels en tant que service (SaaS).

Pour Azure, SAM assure la surveillance des performances à partir d’un tableau de bord unique et permet à l’utilisateur d’afficher et de corréler des indicateurs de performance sur l’environnement entier, y compris le rôle de vos bases de données. L’établissement dynamique de données de référence vous permet d’identifier des valeurs de performance normales pour votre système, à la suite de quoi vous recevez des alertes en présence de valeurs anormales. Vous pouvez également assurer le suivi de toutes les machines virtuelles Azure et afficher des cartes des dépendances entre les machines virtuelles et vos applications.

En surveillant les composants essentiels d’Azure, tels que le processeur, la mémoire, les requêtes et le temps de réponse, vous pouvez assurer le suivi de ces indicateurs essentiels de bases de données. Vous pouvez essayer SAM pendant 30 jours maximum.

SAM et DPA font partie de SolarWinds Orion® Platform, ce qui signifie que vous pouvez les intégrer à d’autres outils SolarWinds.

  1. ManageEngine Applications Manager

ManageEngine Applications Manager
ManageEngine Applications Manager vous permet d’assurer le suivi des indicateurs clés de bases de données, tels que l’utilisation des unités de transaction de base de données (DTU) et du disque en lecture/écriture, mais aussi de déterminer si votre base de données présente une capacité excessive ou si les ressources sont exploitées au maximum. Vous pouvez également examiner le fonctionnement du processeur, le stockage, les E/S, etc.

Applications Manager vous permet de déterminer les performances de vos requêtes, y compris l’exécution des requêtes, les longues requêtes d’instantanés et les requêtes bloquées. Les tableaux de performance vous permettent de surveiller le traitement de votre charge de travail avec des niveaux de performance, et vous pouvez utiliser des requêtes SQL personnalisées pour assurer le suivi de données spécifiques au fur et à mesure qu’elles sont transmises par la base de données. Tout comme d’autres outils, ManageEngine Applications Manager propose également des fonctions élémentaires d’établissement de données de référence et d’alertes.

Vous pouvez évaluer gratuitement pendant 30 jours la version d’essai professionnelle de ManageEngine Applications Manager, après quoi la version gratuite ne proposera que des fonctionnalités limitées.

  1. DB Sentry

senetry1

Pour terminer, je recommande l’outil DB Sentry de SentryOne. Il peut surveiller les indicateurs de performance, tels que l’utilisation des unités de transaction de base de données (DTU) et comprend un système d’alerte qui vous signale tout indicateur ou événement inhabituel. Dans la vue « Top SQL », DB Sentry affiche les problèmes de performance des requêtes dans le tableau de bord pour vous permettre de résoudre facilement ces problèmes dans votre base de données SQL Azure.

Vous pouvez également examiner l’exécution précédente d’instructions et de procédures et les classer par durée, utilisation du processeur ou utilisation des E/S. Cela vous permet d’identifier les procédures ou instructions lentes ou coûteuses.

La version d’essai gratuite de DB Sentry est valable deux semaines.

Comment choisir le meilleur outil de surveillance de bases de données pour les bases de données sur site et dans le Cloud

SQL Azure et SQL Server présentent de nombreuses similarités, mais ces deux produits ont des fonctions différentes. Quel que soit le produit que vous utilisez, la surveillance des bases de données sur site et dans le Cloud fait partie intégrante de la gestion des performances informatiques. Si les performances de votre base de données ne sont pas satisfaisantes, d’autres composants de votre environnement informatique cesseront de fonctionner et la prestation de services aux utilisateurs finaux sera ralentie, voire impossible.

En utilisant des outils de haute qualité de surveillance des performances des bases de données, vous pouvez détecter les problèmes avant qu’ils n’affectent vos utilisateurs, garantir la satisfaction des clients et protéger la réputation de votre entreprise. Les outils que je recommande sont des produits SolarWinds : Database Performance Analyzer et Server & Application Monitor proposent des fonctions de surveillance des bases de données dont certaines ciblent spécifiquement SQL Azure. Vous pouvez également les intégrer à d’autres outils SolarWinds via Orion Platform pour créer une solution de surveillance complète et personnalisée.

Related Posts