MySQL comparé à MSSQL : performance et principales différences entre la base de données et les serveurs

By Staff Contributor on novembre 22, 2020

MySQL et Microsoft SQL Server (MSSQL) sont des systèmes de base de données très utilisés dans les entreprises. MySQL est un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) open source, alors que MSSQL Server est un SGBDR développé par Microsoft. Les entreprises peuvent choisir la version de MSSQL Server adaptée à leurs besoins et à leur budget. Les programmeurs et administrateurs de bases de données avertis doivent prendre sérieusement en compte les différences entre MSSQL et SQL Server avant de prendre une décision pour s’assurer qu’ils choisissent le SGBDR adapté à leurs besoins.

Ce guide explique les différences entre MySQL et Microsoft SQL Server et compare en détails les performances des deux produits. Si vous recherchez des outils d’analyse et de surveillance des performances des bases de données, envisagez SolarWinds® Database Performance Analyzer et SolarWinds Database Performance Monitor qui sont des solutions leader dans le secteur.

Quelle est la différence entre MySQL et SQL Server ?

SQL est le langage privilégié pour les bases de données relationnelles, que vous souhaitiez récupérer, modifier ou stocker vos données, car c’est ainsi que les sites Web et applications dynamiques traitent pratiquement toutes les requêtes des utilisateurs. Avant de procéder à une comparaison plus nuancée des performances de MySQL et MSSQL, étudions d’abord les similarités et les différences de base entre MSSQL et MySQL Server.

Similarités entre MySQL et SQL Server

Puisque MSSQL et MySQL sont toutes deux des bases de données relationnelles, elles présentent de nombreuses similarités. Toutefois, la plupart des développeurs se spécialisent dans l’une ou l’autre. Même si MSSQL et MySQL semblent similaires, leur architecture sous-jacente est différente. Voici les similarités clés que vous devez connaître.

Tables

Les deux plates-formes utilisent le modèle standard de table de base de données relationnelle pour stocker les données dans des colonnes et des lignes.

Haute performance

Votre base de données est la structure de base de vos applications, tenue de stocker et de renvoyer des données aussi rapidement que possible. MySQL et MSSQL garantissent de hautes performances en termes de vitesse.

Clés

Les deux plates-formes utilisent des clés primaires et étrangères pour établir des relations entre les tables.

Popularité sur le Web

À l’exception d’Oracle, MySQL et MSSQL sont les bases de données les plus couramment utilisées avec les applications Web. Lorsque vous vous préparez à héberger des applications, vous avez le choix entre MSSQL et MySQL.

Évolutivité

Les deux plates-formes peuvent évoluer avec votre entreprise au fur et à mesure qu’elle se développe. Elles sont adaptées aux projets de toutes tailles et peuvent prendre en charge des millions de transactions chaque jour.

Syntaxe

La syntaxe de ces deux plates-formes de bases de données est identique, même s’il existe des différences mineures entre les diverses instructions CRUD (create, read, update, delete).

Pilotes

Heureusement, des pilotes de connexion sont disponibles sur le Web pour presque tous les langages populaires. Vous pouvez ainsi facilement vous connecter à MySQL et MSSQL sans codage compliqué.

MSSQL Server existe depuis 1989 et MySQL depuis 1995, en tant que projet open source. MSSQL a donc quelques années de plus que MySQL. Puisque les deux solutions sont utilisées depuis plus de vingt ans, elles sont bien implantées sur le marché. MySQL peut être exécuté sous Linux ou Windows, habituellement dans le cadre d’un environnement LAMP. MSSQL est exécuté sous Windows, habituellement dans un environnement Windows.

Puisque MySQL et MSSQL peuvent prendre en charge des projets logiciels de toutes tailles, les utilisateurs peuvent s’attendre à des niveaux de performance semblables. Quel que soit le serveur que vous choisissez, les performances dépendront principalement de la capacité de votre administrateur de bases de données à optimiser les requêtes et le code.

Différences entre MSSQL et MySQL Server

Même si ces plates-formes sont semblables, surtout pour ce qui est de l’interface et des normes élémentaires régissant les bases de données relationnelles, elles fonctionnent très différemment. La plupart de ces différences, en arrière plan, proviennent de l’architecture sous-jacente et l’utilisateur moyen ne les remarque pas. Les administrateurs de bases de données doivent toutefois comprendre ces différences qui ont une importance considérable au moment de la prise de décision.

Compatibilité native

À l’origine, SQL Server a été développé exclusivement pour le système d’exploitation Microsoft Windows. Microsoft a récemment permis l’utilisation du SGBDR sur Mac OS X et Linux. Les entreprises peuvent donc exécuter le système de bases de données sur trois plates-formes distinctes. Malheureusement, les utilisateurs qui exécutent SQL Server sous Mac OS X ou Linux n’ont pas accès à toutes les fonctionnalités. En revanche, MySQL est compatible avec plusieurs systèmes d’exploitation courants, dont Linux, Mac OS X et Windows.

Support

MySQL et MSSQL prennent en charge plusieurs langages de programmation, dont Java, C++, PHP, Ruby, Python, Delphi, Visual Basic, Go et R. MySQL prend en charge des langages supplémentaires, tels que Tcl, Scheme, Perl, Eiffel et Haskel. Puisque MySQL est très polyvalent en termes de langages de programmation, il est très apprécié par de nombreuses communautés de développeurs. Alors que vous pouvez utiliser les deux types de bases de données pour des projets Windows et Linux, MySQL fonctionne en mode natif avec PHP et MSSQL est surtout utilisé avec .NET. L’intégration est plus fluide si vous utilisez MySQL pour PHP et MSSQL pour les projets Windows.

MyISAM et InnoDB

Ces moteurs sont des configurations pour MySQL, ce qui permet au développeur d’exécuter diverses activités de conception et de programmation. MSSQL ne vous permet pas de spécifier différents moteurs lorsque vous créez une base de données.

Rapport coût-efficacité

MySQL est gratuit et open source, mais le support est payant si vous en avez besoin. L’exécution de MSSQL est plus coûteuse, car vous avez besoin de licences pour le serveur qui exécute le logiciel.

LINQ

MSSQL vous permet de configurer vos classes Entity Framework dans .NET, ce qui signifie que vous pouvez utiliser des requêtes LINQ. Avec MySQL, vous devez télécharger des outils tiers pour utiliser .NET.

Outils IDE

MySQL et MSSQL proposent des outils IDE, mais vous devez utiliser l’outil adapté à chaque serveur. MySQL intègre Enterprise Manager et MSSQL utilise Management Studio. Ces outils vous permettent de vous connecter au serveur et de gérer les configurations de l’architecture, de la sécurité et de la conception des tables.

Collections binaires

De par leur conception, MSSQL et MySQL sont des collections binaires. MySQL permet aux développeurs d’utiliser des fichiers binaires pour manipuler les fichiers de bases de données, même pendant leur exécution. Pendant leur exécution, d’autres processus peuvent également accéder et manipuler des fichiers de bases de données. En revanche, MSSQL ne permet à aucun processus de manipuler ou d’accéder à des fichiers binaires ou de bases de données. Pour ce faire, vous devez exécuter une instance. Cela empêche les pirates d’accéder aux données ou de les manipuler directement. On peut donc dire que MSSQL est plus sécurisé que MySQL.

Sauvegarde

Si vous utilisez MySQL, vous devez sauvegarder les données en les extrayant sous la forme d’instructions SQL. Le SGBDR propose un outil qui bloque la base de données pendant la sauvegarde des données. Cette fonctionnalité réduit tout risque de corruption des données lorsque vous passez d’une version ou édition de MySQL à une autre. L’inconvénient est que le processus de restauration des données est chronophage, car il nécessite l’exécution de plusieurs instructions SQL. MSSQL ne bloque pas la base de données pendant la sauvegarde des données, pour permettre aux utilisateurs de sauvegarder et de restaurer des volumes considérables de données avec le minimum d’effort.

Possibilité d’arrêter l’exécution des requêtes

MySQL ne permet pas aux utilisateurs de supprimer ou d’annuler une requête lorsque son exécution a commencé. Pour arrêter l’exécution d’une requête SQL, les utilisateurs doivent supprimer entièrement le processus. Les utilisateurs de MSSQL peuvent tronquer une requête de base de données pendant son exécution sans supprimer entièrement le processus. En outre, MSSQL utilise un moteur transactionnel de maintien d’un état cohérent. Cela donne un avantage considérable à MSSQL sur MySQL.

Choix des outils adaptés d’analyse et de surveillance des bases de données

SolarWinds DPA et DPM comptent parmi les outils d’analyse et de surveillance des bases de données les plus connus sur le marché actuel. Les deux solutions proposent une approche évoluée et conviviale de la surveillance et de l’optimisation des performances. DPA et DPM prennent en charge MySQL, alors que seul DPA prend en charge MSSQL.

dpa-optimize-performance-ora

SolarWinds DPA vous permet d’accéder à l’analytique du temps de réponse pour vous aider à corréler l’activité, les types d’attente, les instructions SQL et d’autres dimensions pour MySQL et MSSQL. Il fournit des informations détaillées sur les plans, les requêtes, les ressources, les changements, les temps d’attente et les analyses historiques pour vous aider à identifier la cause première des goulots d’étranglement. L’utilisation de l’architecture sans agent de DPA est sécurisée dans les environnements de développement, de test, de production, virtualisés et Cloud. Cette architecture comprend une interface Web conviviale qui permet aux équipes de collaborer le plus efficacement possible. En tant qu’outil de surveillance des performances de MSSQL et MySQL, DPA permet d’analyser les performances sur plusieurs dimensions via une interface conviviale. Vous pouvez découvrir le produit grâce à la version d’essai gratuit de 14 jours de DPA.

DPM est une solution de surveillance des performances de MySQL qui met à votre disposition toutes les données dont vous avez besoin pour mesurer la latence, les erreurs, le débit, les avertissements, les plans d’exécution, et bien plus. Grâce à cette solution, vous collectez des informations supplémentaires sur chaque requête exécutée, à une résolution chiffrée en microsecondes. DPM surveille et classe les données multidimensionnelles concernant chaque utilisateur, requête, processus, base de données, processeur, disque et autre composant clé du système. Il peut capturer plus de 10 000 indicateurs par seconde à partir de chaque système qu’il surveille.

dpm-architecture-hero

En tant que système de surveillance Cloud, DPM ne requiert pas de provisionnement, d’achat ou de maintenance. L’outil est continuellement mis à niveau pour vous permettre d’accéder automatiquement aux nouvelles fonctionnalités. L’agent DPM découvre automatiquement chaque composant pour en faciliter l’installation. Les agents sont passifs et dépendent de plusieurs techniques, y compris l’inspection des vues du système et la capture du trafic réseau. Puisque les données sont chiffrées au repos et en transit, les agents sont extrêmement sécurisés.

La plate-forme DPM sophistiquée d’analytique de Big Data propose l’analyse de régression et la théorie des files d’attente pour communiquer des informations approfondies sur la relation entre le processeur, les E/S, les requêtes, etc. Cet outil intègre également la technologie de détection adaptative des défaillances capable de repérer les brèves interruptions de disponibilité des serveurs ou des services, notamment les blocages infimes des serveurs. Une version d’essai gratuite de 14 jours de DPM est disponible.

Initiation à la surveillance des bases de données

L’utilisation, l’exploration et la maintenance de SolarWinds DPM et SolarWinds DPA ne présentent aucune difficulté. La communauté de support de SolarWinds est accessible via la communauté THWACK®. En outre, vous pouvez contacter 24/7 les techniciens de support SolarWinds si vous rencontrez des difficultés. Si vous ne savez toujours pas quel outil est le plus adapté à vos besoins, profitez des versions d’essai disponibles et essayez-les.

Related Posts